10. mai 2021

Paré pour les vacances

Paré pour les vacances

Découvrez quelques conseils utiles pour un été sans souci.

Il est bien difficile de planifier ses vacances en pleine pandémie de coronavirus.

Nul ne peut dire encore à quoi ressemblera l’été 2021.

Avant les vacances

Préparation
Vérifiez suffisamment à l’avance sur le site de l’OFSP quelles dispositions s’appliquent pour la destination choisie.
Renseignez-vous sur les recommandations médicales aux voyageurs, de manière à pouvoir faire les vaccins nécessaires à temps. Les sites www.safetravel.ch et www.osir.ch contiennent également beaucoup d’informations utiles. Notez les numéros de téléphone importants, par exemple celui de l’assurance voyage, pour qu’ils soient toujours à portée de main même si vous perdez votre téléphone portable.

Conseils médicaux
Les médecins de famille ou les spécialistes en médecine des voyages sont les premiers interlocuteurs pour les conseils médicaux aux voyageurs. Il faut parler avec eux des éventuelles maladies dont on souffre déjà, et qui sont justement celles que l’on aurait tendance à oublier en préparant son voyage.
Les femmes enceintes, les personnes diabétiques, immunodéprimées ou qui ont une maladie cardiovasculaire devraient consulter leur médecin de famille six à huit semaines avant le départ prévu. Le médecin pourra établir un certificat médical attestant qu’aiguilles, seringues et certains médicaments sont nécessaires.

Vaccins
Une version numérisée du certificat de vaccination, enregistrée comme photo sur le téléphone portable, sera très utile en cas d’urgence. En voyage tout comme chez soi, les blessures par coupure ou piqûre, de même que les accidents de la circulation, doivent toujours faire penser au risque de tétanos, qui est une infection grave: bien s’assurer de mettre à jour la protection vaccinale et le certificat de vaccination. Les vaccinations nécessaires dépendent aussi du type de voyage.

Pendant le voyage


 

Mal des transports
On peut avoir des nausées en bateau, mais aussi lors d’un trajet en voiture ou d’un voyage en avion. Les troubles sont liés à un conflit entre les informations provenant des organes de l’équilibre et celles d’autres systèmes sensoriels. Si vous souffrez du mal des transports, vous devriez vous asseoir dans le sens de la marche et éviter de lire ou de regarder votre smartphone. Il est conseillé de fixer la route devant soi ou un point éloigné à l’horizon. Prenez place si possible à côté du conducteur et faites des pauses pour respirer de l’air frais. Le gingembre peut aider à vous soulager, il existe aussi certains médicaments qui peuvent être utiles.

Prévenir les thromboses
Mouvements des jambes, bas de contention et fluidifiants pour le sang peuvent aider à prévenir les thromboses pendant les voyages de longue durée. S’il existe des antécédents familiaux, le mieux est de demander des conseils de prophylaxie à un médecin.

En avion
Si l’on suit un traitement, mettre les médicaments importants dans le bagage à main. Prendre un calmant avant le départ peut être une bonne idée si on a la phobie de l’avion. Des séances de thérapie comportementale peuvent aider si l’angoisse est trop forte. Boire suffisamment et mâcher un chewing-gum dentaire au xylitol peut prévenir les infections des voies respiratoires. En effet, le xylitol n’est pas seulement un édulcorant, il agit aussi contre les virus responsables des refroidissements. De plus, la mastication permet une meilleure humidification de la muqueuse et favorise l’équilibrage de la pression dans l’oreille.

En voiture
Prendre la route en étant bien reposé, découvrir le paysage et les gens, faire de jolis détours et une pause toutes les deux heures pour s’adonner à un peu d’exercice physique. C’est ainsi que l’on évacue le stress de la vie quotidienne au lieu de continuer à l’entretenir pendant les vacances. Roulez en pensant que «le chemin est le but»!

Sur le lieu de vos vacances

Protection solaire
La protection solaire est la plupart du temps insuffisante. Pour un adulte, il faut compter l’équivalent de sept cuillers à café de crème solaire par jour. Appliquez le produit 20 à 30 minutes avant le bain de soleil afin qu’il ait le temps de bien sécher. Quand on voyage seul, une astuce consiste à emporter un petit rouleau à peinture à long manche qu’on peut se procurer au rayon bricolage. Il est ainsi plus facile de s’enduire le dos de crème. On peut utiliser à la place un long chausse-pied dont l’extrémité est enroulée dans du tissu.

Protection contre les moustiques
Appliquez le répulsif anti-moustiques 15 à 30 minutes après la protection solaire. Les moustiques aiment les surfaces sombres et peuvent piquer à travers des tissus fins et moulants. Mieux vaut donc si possible porter des vêtements clairs, amples et à manches longues.

Sexe
Emportez des préservatifs pour des rapports sexuels protégés. Pendant les vacances, on est parfois plus insouciant. De plus, dans d’autres pays, le risque de transmission d’infections peut être considérablement plus élevé qu’en Suisse.

Diarrhée
Tant qu’elle est supportable, le mieux est de se contenter d’augmenter l’apport de liquide. L’organisme s’efforce d’éliminer le plus rapidement possible de l’intestin les agents pathogènes ou les substances toxiques qui ont causé la diarrhée. Des anti-diarrhéiques comme le lopéramide peuvent souvent être efficaces. Mais s’il y a encore des agents responsables dans l’intestin, ils risquent de rester plus longtemps dans l’organisme.


L’essentiel d’une pharmacie de voyage

 

Medbase on Facebook
en haut

Nous utilisons des cookies et des technologies similaires pour améliorer l'expérience de l'utilisateur sur notre site web. Pour de plus amples informations, veuillez consulter notre déclaration de protection des données. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies et de technologies similaires.