28. mai 2021

L'effet du gingembre

L'effet du gingembre

Ce n’est pas un secret: le gingembre (Zingiber officinale) est une mine de bienfaits.

C’est un condiment rafraîchissant au caractère relevé et aussi une plante médicinale utilisée depuis des millénaires pour toutes sortes de troubles. Le gingembre est par exemple connu pour faire baisser la tension artérielle, soutenir la protection des cellules, agir contre les refroidissements et la toux, et aider en cas de nausées.

  1. Cette plante médicinale qui ressemble au roseau dans sa partie aérienne peut atteindre 1,5 mètre de haut. Tout se passe en fait dans sa tige souterraine, le rhizome, formé de plusieurs ramifications, à partir duquel se développent les nouvelles pousses et qui perpétue la plante.
  2. Elle a tout pour plaire, la racine aux plus de 150 substances, jugez-en: le gingembre contient notamment de la vitamine C, du magnésium, du calcium, du fer, du sodium, du potassium, du phosphore, du bornéol et du cinéol. Et c’est au gingérol qu’il doit son piquant.
  3. Le gingérol agit sur les nausées en bloquant les récepteurs de la sérotonine situés dans le tractus gastro-intestinal qui sont impliqués dans les mécanismes induisant les nausées.
  4. Si on est malade en voyage, on peut compter sur le gingembre. Une demi-cuiller à café de poudre de gingembre séché (0,5 g) une demi-heure avant le départ suffit à réprimer les nausées et l’envie de vomir pendant quatre heures. Les enfants à partir de 6 ans et les adultes peuvent prendre jusqu’à quatre fois cette quantité par jour, les enfants plus jeunes pas plus de trois fois.
  5. Le gingembre peut également être utilisé sans problème contre le mal des transports en voiture car, contrairement à la plupart des alternatives chimiques, il ne cause pas de somnolence.
  6. En jus, gélules, tisane, huile ou enveloppement, séché, frais ou en poudre: le gingembre s’utilise de multiples manières. Les bonbons ou les morceaux de racine confits sont une forme idéale pour les voyages.
  7. Le gingembre est cultivé et transformé dans de nombreux pays, l’Inde en est le plus grand producteur mondial. On n’a même pas besoin de l’importer, il pousse bien en serre dans nos régions – ou même en pot chez soi.

Illustration: Gabi Kopp

 

Un article de la Pharmacie-Herboristerie Medbase (Berg-Apotheke, Zürich).

Medbase on Facebook
en haut

Nous utilisons des cookies et des technologies similaires pour améliorer l'expérience de l'utilisateur sur notre site web. Pour de plus amples informations, veuillez consulter notre déclaration de protection des données. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies et de technologies similaires.